Les missions

Retour au sommaire

Les missions :

un engagement personnalisable

 

Le rôle de la réserve opérationnelle est de venir épauler le personnel d'active dans ses missions quotidiennes en métropole comme à l'étranger. Elle vient en renfort et apporte les compétences que le service de santé des armées ne possède pas, ou insuffisamment, et participe aux activités de projections. Elle a aussi pour but de promouvoir le lien armée- nation et d’entretenir l’esprit de défense.

Les réservistes du SSA peuvent ainsi exercer leurs activités, en fonction de leurs compétences et de leur choix, au sein des hôpitaux d’instruction des armées (HIA), des centres médicaux des armées (CMA), des établissements de ravitaillement sanitaire, à l'institut de recherche biomédicale des armées (IRBA) ou dans un organisme de formation.

Le choix est large et les activités peuvent revêtir un caractère technique ou de management. Ainsi, un spécialiste peut par exemple très bien travailler dans un CMA au sein des forces, faire de l’enseignement et participer aux activités de projection.

 

 

OPEX, missions de courte durée (MCD) et embarquements

Les missions de projection peuvent prendre des aspects très variés :

 missions embarquées sur des bâtiments de la marine nationale

 missions dites « de courte durée » dans les territoires ou départements d'outre-mer

 activités de projections sur des théâtres d'opérations extérieurs.

 

Actuellement des réservistes du SSA sont présents sur l’ensemble des territoires où l’armée française est déployée.

La durée de ces activités de projection peut aller d’un à quatre mois maximum pour les personnels aptes physiquement et volontaires. Des prospections régulières sont effectuées tout au long de l'année, permettant de programmer la majorité de ces missions avec un préavis conséquent.